Film

    Auguste Gusteau

  • Ratatouille

    2007

Auguste Gusteau

Auguste Gusteau

Nom/Prenom : Auguste Gusteau

Nom/Prenom original :

Description :
Auguste Gusteau fut pendant longtemps l’un des fleurons de la haute gastronomie française, en écrivant des livres de recettes, en animant des émissions culinaires ou encore en devenant le plus jeune chef cuisinier a décroché 5 étoiles pour son restaurant parisien, Chez Gusteau.

Malmené par des critiques culinaires toujours plus exigeants au fil du temps, le génie de la cuisine aux formes aussi généreuses que sa cuisine finit par perdre une étoile suite à un article incendiaire du « pape » de la critique gastronomique, le redouté et redoutable Anton Ego. Blessé par cet échec, Gusteau a vu sa santé décliner aussi rapidement que son moral : il meurt quelques mois seulement après cette désillusion professionnelle. Le décès d’un des plus célèbres cuisiniers du monde entraîne la perte d’une nouvelle étoile pour son établissement parisien.

De son vivant, Auguste Gusteau ne s’est pas contenté d’être cuisinier, il a aussi cherché à développer une réflexion théorique, quasi philosophique, sur son art. Son credo est simple : « Tout le monde peut cuisiner »... Ce qui ne signifie pas que la gastronomie est à la portée de tout le monde, comme a cru le comprendre Ego, mais qu’un grand chef peut se cacher n’importe où... Ce que Rémy, petit rat épris de gastronomie a tout de suite saisi.

C’est grâce à Gusteau que Rémy a appris tout ce qu’il sait sur l’art culinaire, dans la cuisine de Mabel, la propriétaire de la maison dont les combles ont été investis par sa colonie de rats. Il a lu son best-seller Tout le monde peut cuisiner et suivi nombre de ses émissions télévisées. C’est dans cette même cuisine que Rémy apprend par la télévision la mort de son mentor, quelques instants avant de devoir fuir la maison de Mabel, qui s’est apparu de la présence de la colonie de rats dans sa maison et met tout en œuvre pour les chasser.

Après avoir été séparé du reste de sa colonie dans les égouts, Rémy se retrouve seul, perdu dans le labyrinthe des canalisations souterraines, avec pour unique richesse le livre de Gusteau qu’il a emporté avec lui dans sa fuite. C’est alors que la photographie du grand chef cuisinier s’anime et s’adresse à Rémy...

Le « fantôme de Gusteau », fruit de l’imagination de Rémy, devient dès lors sa conscience, une émanation de son subconscient qui tente de le guider dans ses choix. Il le pousse à ne pas se laisser abattre et à quitter les égouts. Rémy réalise alors qu’il est à Paris, à quelques centaines de mètres du restaurant fondé par son mentor.

Par la suite, le « fantôme de Gusteau » réapparaît à chaque fois que Rémy est en proie au doute. Il lui apparaît à travers l’enseigne de son restaurant, un portait de lui-même dans son bureau, les pancartes vantant la gamme de produits surgelés lancée par Skinner ou encore sous une forme spectrale lorsque Rémy a été emprisonné par son ancien second.

Il lui fait, entre autres, prendre conscience qu’il n’est pas un voleur de nourriture et qu’il est un véritable grand chef cuisinier, malgré sa petite taille et sa nature de rongeur. Lorsque Rémy est en fin définitivement convaincu de son talent et qu’il réalise que sa place est dans les cuisines de Chez Gusteau, aux côtés de son ami Alfredo Linguini, le « fantôme » ne lui apparaît plus, signe que le rat n’est plus confronté aux affres du doute et du manque de confiance en soi.

La vie a donné l’occasion à Rémy de payer sa dette envers celui qui lui a tout appris de son art. Il s’avère en effet qu’Alfredo Linguini, le jeune homme qui aux yeux de tous est longtemps passé pour un grand chef de talent à la place de son ami rongeur et a pu enfin se réaliser, professionnellement, sentimentalement et personnellement, grâce à son « partenariat » avec Rémy, est le fils naturel (et donc l’héritier légitime) que Gusteau a eu dans sa jeunesse mais sans en avoir jamais eu connaissance de son vivant.

Rémy a aussi rendu justice à Auguste Gusteau en permettant, par son exemple, de faire comprendre au critique Anton Ego, la base-même de sa vision de la cuisine. Définitivement,

Nombre de vues : 2355fois

Difficulté dans DisneyQuizz : Très facile (88% de bonnes réponses)

Date d'ajout sur DisneyQuizz : 03/01/2015



Publicité DisneyQuizz